La truffade : un plat traditionnel d’Auvergne

Depuis quelques semaines, les plats d’hiver ont fait leur réapparition à nos tables. Fondues, raclette, tartiflette n’ont plus aucun secret pour vous et réchauffent vos soirées d’hiver au coin du feu. Et la truffade, vous connaissez ?

Qu’est ce que c’est ? La truffade, c’est un plat traditionnel d’Auvergne à base de pommes de terre et de tomme fraîche de Cantal (les mêmes ingrédients que l’Aligot mais avec une élaboration différente) Pourquoi ce nom de truffade, me demandez -vous ? un dérivé des termes truffla ou trufa qui signifie «pomme de terre» en dialecte auvergnat. Son origine ? vraisemblablement un de ces plats de bergers dans les burons d’estive, la pomme de terre étant un aliment nourrissant et facile à conserver.

Il y a certainement autant de recette de truffade qu’il y a d’Auvergnat. Chacun y apportant sa touche personnelle. Je vous dévoile ci-dessous la mienne, ce petit bout d’Auvergne que je partage avec mes hôtes Suisse ! La rencontre des terroirs. Ce goût du terroir des vies agro-pastorales d’autrefois. Et finalement se rendre compte que le terroir montagnard a de nombreux points communs que l’on soit dans le Massif Central ou les Alpes Suisses.

La truffade pour 4 personnes : 1 bon kg de pommes de terre pour env. 500 grammes de tomme fraîche. Graisse de canard ou porc, ail, sel, poivre.

J’ai toujours de la tomme fraîche de cantal dans mon congélateur, que je ramène de mon Auvergne natale à chacune de mes visites. Je l’achète sur les marchés de villages ou chez les bons fromagers. Je garde aussi toujours la graisse de canard (d’un foie gras, d’un confit) ou la graisse du jambon crû (ce sont mes racines auvergnates, rien ne se jette, tout se récupère !!!)

Je fais rissoler mes pommes de terre dans une grande poêle avec la graisse récupérée. Je les oublie volontairement et les laisse fondre à petit feu pendant 2-3 heures pour qu’elles deviennent fondantes et s’imprègnent bien du goût de la graisse. J’assaisonne avec un peu d’ail, sel et poivre. Lorsque je suis prête à passer à table, je coupe des lamelles de tomme fraîche et les incorpore dans mes pommes de terre bien chaudes. Je remue et une fois que tout ça est lié en faisant de petits fils, je sers avec une belle tranche de jambon d’Auvergne et une salade d’endives ou de mâche aux noix. Un régal, simple et convivial à souhait. Bon appétit !

Pour d’autres découvertes culinaires avec la tomme fraîche, il y a l’aligot et la brioche de tomme. Mes adresses de prédilection se trouvent dans la région du Sancy, dans le village médiéval de Besse avec ses petits commerces locaux et ses restaurant de traditions familiales.

Où acheter les bons produits régionaux :

Où manger une truffade .

 

 


Patricia

Propriétaire d’une maison d’hôtes dans le Val d’Hérens, ma vallée de cœur et d’adoption, je voyage avec mes hôtes à travers nos échanges. Epicurienne de la vie, je me nourris de mes passions : randos, photos et plus encore ! Je blogue un peu et aime à partager mes découvertes tout azimut. Je suis une inlassable curieuse. Nature et terroir, patrimoine et tradition sont mes mots préférés !

Discutons !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.